Comment avoir un beau gazon ?

Comment avoir un beau gazon ?

Lorsque je vais en rendez-vous chez des clients pour des aménagements et que l’on fait le tour du jardin, une question revient très souvent :

Et notre gazon, vous en pensez quoi ? Vous croyez qu’il faut le refaire ??

Peut-être vous posez-vous cette question vous aussi, notamment parce-que vous constatez un ou plusieurs des problèmes suivants :

  • Il est clairsemé 
  • Ne pousse pas bien sous les arbres
  • Il a des mauvaises herbes
  • Des trous et vous n’arrêtez pas de vous tordre la cheville !

C’est le cas de Patricia qui nous partage ses questionnements sur le blog :

Avec mon mari on n’a pas du tout la main verte et on n’a jamais réussi à avoir une belle pelouse.. quand je passe devant des jardins où le gazon est impeccable je me demande toujours comment ils font. Donc ma question comment avoir un magnifique gazon sans mauvaises herbes et bien dense ?

Alors, c’est parti ! Je vous dis tout pour que vous fassiez votre propre diagnostique. Suivez le guide.

 

Définition : c’est quoi un beau gazon ?

 

gazon terrain golf

Photo de OliBac

 

Tout d’abord, il est important de comprendre que les gazons ne sont pas « naturels ». En effet, la nature aime les prairies et non pas les gazons! Si un gazon n’est pas entretenu, au fil du temps, il revient à son état naturel avec ce que l’on appelle des « mauvaises herbes » (trèfles, pissenlits, pâquerettes, etc). C’est ça la biodiversité 🙂

Si vous observez le gazon impeccable d’un terrain de golf, vous comprendrez bien que pour obtenir une pelouse si « parfaite », ils utilisent régulièrement de nombreux pesticides. 

D’autant plus avec les variétés de gazons très fins sur les green qui sont aussi très fragiles et qui survivent uniquement grâce à l’apport d’engrais, de pesticides et d’arrosage… (Désolé, amis golfeurs de casser votre décor favori mais c’est la réalité)

Bon, dans notre cas on ne recherche pas non plus à avoir un green de golf, un simple beau gazon bien dense sans trop de mauvaises herbes suffirait à nous satisfaire non ? N’est-ce pas Patricia ? 😉

 

La réalisation du gazon = L’ETAPE DECISIVE

 

S’il y a bien une chose délicate à gérer, c’est de faire le gazon au bon moment. Pour cela, la nature nous donne le feu vert sur de courtes périodes au printemps et à l’automne. 

Le terrain ne doit pas être gorgé d’eau pour pouvoir travailler la terre correctement et il doit pleuvoir dans les jours qui suivent pour que le gazon lève correctement.

Très bien me direz vous, mais pourquoi je vous raconte ça ?

Parce que pour réussir son gazon, il est essentiel de le faire au bon moment ! Sinon voici ce qu’il se passe :

 

  • Si le terrain est gorgé d’eau, le bêchage et le nivelage du terrain ne seront pas fait correctement. Notez que parfois c’est la faute du jardinier maladroit ou fainéant si ces deux étapes ne sont pas bien faites. Un bon bêchage demande une mini-pelle ou de solides bras ! Un bon nivelage demande de l’expérience : pour bien étaler la terre il faut avoir le compas dans l’oeil comme on dit.

RESULTAT : DES TROUS ET DES BOSSES 

SOLUTION : LE REFAIRE

 

  • S’il vient une période de sécheresse après le semis du gazon, il faut absolument arroser tous les soirs sinon c’est la catastrophe assurée ! Les mauvaises herbes germent plus rapidement que le gazon.

RESULTAT : PLUS DE MAUVAISES HERBES QUE DE GAZON DES LE DEPART…

SOLUTION : Utiliser un produit phytosanitaire « sélectif ». Mais on est d’accord, on aime pas ça polluer sur le Blog Aménager Son Jardin. Donc on s’applique dès le départ pour ne pas en arriver là !

 

  • S’il y a un GROS orage avec des trombes d’eau qui font ruisseler les graines de notre gazon fraichement semé.

RESULTAT : DES ZONES OU LE GAZON NE POUSSE PAS

SOLUTION : Décompacter le sol puis semer à nouveau sur ces zones 

 

  • Si un arbre perd ses feuilles juste après que l’on ait semé le gazon et que la personne ne prenne pas le temps de les ramasser.

RESULTAT : DES ZONES OU LE GAZON NE POUSSE PAS

SOLUTION : Enlever les feuilles puis semer à nouveau sur ces zones 

 

  • Si le gazon est semé trop dense (comprenez trop de graines au m2). Oui il va être beau plus vite mais rapidement la mousse va prendre dedans. Donc, sachez que c’est tout à fait normal que l’on voit la terre au début entre les fins brins d’herbe. Il s’épaissit avec le temps.

RESULTAT : LE GAZON VA FEUTRER 

SOLUTION : Passer un scarificateur 

 

Voilà, si vous réussissez l’étape cruciale de la réalisation du gazon vous pourrez être sûre à 90% d’avoir un beau gazon pour de nombreuses années. 

Ouf! Mais les 10% restants Maud ?  Attention, écoutez bien ce qui suit.

 

La qualité de la terre, j’ai une très mauvaise nouvelle…

 

maison en construction

Photo de Gilles Péris y Saborit

 

Un gazon a besoin de terre végétale pour pousser. Généralement, sur un terrain il y a plusieurs dizaines de centimètres de terre végétale en surface.

Or, Il arrive que dans certains quartiers, cette couche végétale soit quasi-inexistante.

Plusieurs raisons à cela :

  • lors de la création de nouveaux lotissements, les promoteurs revendent cette terre au lieu de la conserver sur le site…
  • Les terrassiers qui font le trou pour les fondations de la maison mélangent la terre végétale de surface avec la glaise (qui était en dessous initialement). Les artisans qui travaillent bien font : un tas de mauvaise terre qu’ils évacuent et un tas de terre végétale qu’ils réétalent à la fin de la construction. (Surveillez ceci si vous faites construire !)
  • Les gravats (bétons, vieux sacs de ciment etc) polluent le terrain s’ils ne sont pas évacués.

Si votre gazon est très peu dense au bout de quelques années, il y a fort à parier que vous ayez une mauvaise terre pour une des raisons évoquées plus haut. 

La SOLUTION ? Et bien, j’ai une mauvaise nouvelle… il existe bien une solution mais elle se chiffre en plusieurs milliers d’euros :

  • Faire intervenir un paysagiste ou un terrassier pour décaisser votre terrain sur plusieurs centimètres. Evacuer cette mauvaise terre de surface et faire livrer de la terre végétale à la place. Vous repartirez sur de bonnes bases. Mais à quel prix !
  • Si vous n’avez pas les moyens de tels travaux, l’autre solution consiste à répandre 2 fois par an un engrais à libération lente pour doper le terrain. Cependant, je trouve cette solution peu viable sur le long terme. Il vaut mieux accepter votre terrain tel qu’il est et préserver la planète à mon sens. Le beau c’est bien mais l’éthique c’est encore mieux, vous ne pensez-pas ?

Une dernière petite remarque utile : ne vous inquiétez pas avec les cailloux dans votre terrain, ils n’empêchent en rien d’avoir un beau gazon, bien au contraire !

 

Les 5 secrets pour garder un beau gazon :

 

  • Investissez dans un souffleur pour enlever régulièrement les feuilles à l’automne et les épines des pins tout au long de l’année.

 

 

  • Tondez régulièrement pour ne pas laisser le temps aux pissenlits et autres grandes herbes de fleurir puis faire des graines qui se ressèment partout sur votre terrain.

 

  • Pas besoin d’arroser l’été votre gazon repartira à l’automne. Depuis que je suis paysagiste, on n’installe presque plus d’arrosage intégré pour les gazons et c’est très bien comme ça ! En effet, avec les mesures de restriction d’eau pour l’arrosage en cas de baisse du niveau des nappes phréatiques, cet investissement n’a plus trop de sens. Par contre, si vous venez de faire votre gazon il est recommandé d’arroser le premier été seulement.

 

  • Elaguez vos arbres car plus vous laisserez passer la lumière, moins il y aura de mousse et plus vous aiderez le gazon à pousser. Il est tout a fait possible d’avoir un gazon en bon état sous un chêne.

 

  • Acceptez d’avoir quelques pâquerettes et autres petites soi-disant « mauvaises herbes ». N’utilisez pas de pesticides sauf dans des cas rare d’invasions de certaines herbes (liserons par exemple) où il serait moins écologique de refaire tout le gazon que de passer un produit sélectif). Notez que la chaux et certains anti-mousses naturels fonctionnent bien.

 

  • Enlevez manuellement les grosses mauvaises-herbes. Le couteau désherbeur est un outil très utile pour réussir à bien enlever les racines des grandes herbes. Cela demande un peu de patience mais cela fonctionne très bien.

 

 

Voila nous arrivons à la fin des explications, félicitation de me suivre jusqu’ici !  Je vois que vous êtes très motivé pour avoir un beau jardin 😉 

Pour conclure, si vous arrivez à mettre en place ces bonnes habitudes, vous arriverez à avoir un beau gazon à condition qu’il ait été fait correctement dès le départ et que votre terre lui convienne vous l’aurez compris !

 

Alors, quel diagnostique faites-vous de votre gazon ? Dites-le moi en laissant un commentaire 🙂

 

  •  
    11
    Partages
  • 11
  •  
  •  
  •