Comment mettre du paillage dans les massifs ?

Comment mettre du paillage dans les massifs ?

A moins d’être passionné par le binage des plates bandes à l’ancienne. Qui aime enlever les mauvaises herbes dans les massifs ? 

C’est vrai que ça vide la tête mais il y a tout un tas de choses plus intéressantes à faire au jardin non ?

Vous avez peut être entendu parler de paillage (ou de paillis) pour limiter la pousse des mauvaises herbes mais qu’est ce donc exactement et comment le mettre en place pour qu’il soit efficace ? 

 

Le paillage c’est quoi ?

 

Le terme paillage ou paillis regroupe tout ce l’on peut mettre pour recouvrir la terre. C’est à dire les copeaux de bois, les toiles ou bâches de plantation, des galets, des paillettes d’ardoise, de la paille et même les déchets de tonte et les feuilles mortes etc. Enfin, tout ce qui peut empêcher la pousse des mauvaises herbes vous l’aurez compris…

Je reviendrai sur chaque type de paillage dans le blog mais aujourd’hui je veux attirer votre attention sur le PAILLAGE VEGETAL avec des copeaux de bois. Pourquoi CE type de paillage ? Car c’est le plus simple à mettre en place pour 3 raisons :

 

  • Excellent rapport qualité / prix : c’est le meilleur choix pour votre budget si vous avez de grandes surfaces à recouvrir. C’est aussi le paillage le plus efficace pour limiter l’évaporation de l’eau, nourrir le sol, protéger du gel. Cet épais manteau est l’ami des plantes et de votre porte monnaie ! Pour vous donner une idée des prix, un paillage de galets est plus de 10 fois plus cher que les copeaux de bois (donc à réserver à de petits espaces modernes proches de la maison)
  • Naturel et discret : Les copeaux de bois deviennent gris avec le temps, on les confond avec la couleur du sol. Vous pouvez en mettre partout d’autant plus que les végétaux recouvriront le sol à l’âge adulte. Il saura se faire discret ! Le but n’est pas d’attirer l’oeil sur le sol comme avec des galets par exemple. Le paillage végétal à une fonction pratique simple : LIMITER LA POUSSE DES MAUVAISES HERBES
  • Il est facile à mettre en place : léger à transporter et à manipuler, un jeu d’enfant ! D’ailleurs toute la famille peut participer à son installation 🙂 

 

Maintenant, je vous explique les étapes à bien respecter pour que le paillage soit EFFICACE contre les mauvaises herbes. C’est parti !

 

Etape 1 : Enlevez les mauvaises herbes pour la dernière fois 🙂

 

Commencez par très bien nettoyer un premier massif. Mais là j’insiste : TRES BIEN sans oublier d’arracher les petites herbes avec leur racine. Prenez le temps, 1 massif à la fois et 1 massif par weekend pour apprécier votre travail. 

Profitez en pour redessiner correctement la ligne ou courbe de votre massif. Vous pouvez même faire une légère petite tranchée à la pelle pour séparer le gazon du massif.

 

Etape 2 : Bien choisir votre paillage végétal

 

Dans les jardineries vous trouverez tout un tas de copeaux de bois différents : du coco, des coques de cacao, des copeaux colorés artificiellement etc. C’est bien pour s’amuser sur des tout petits espaces mais OUBLIEZ si vous voulez surveiller vos dépenses. 

Je vous déconseille aussi les écorces de pin car ce paillage convient uniquement aux plantes qui aiment l’acidité, vous risquez de rendre malade les autres plantes. C’est la même chose avec les feuilles des arbres qui conviennent uniquement aux plantes de terre de bruyère.

Certains répandent l’herbe de la tonte, je ne vous le recommande pas non plus car cela ne fait pas très propre et l’herbe en décomposition sent très mauvais.

 

Ainsi, je vous conseille 2 paillages végétal. Ils sont bien appréciés par les plantes (leur pH étant neutre ils ne rendent pas les plantes malades) :

  • Les copeaux de peuplier : ce sont des copeaux de bois d’assez gros calibre, c’est un paillage économique et facile à vivre
  • Le chanvre : ce sont des petites paillettes beaucoup plus fines que les copeaux de peuplier. Ce paillage est à privilégier si vous avez plein de petites plantes vivaces dans vos massifs, sa taille sera plus adaptée aux toutes petites plantes.

 

Ces 2 paillages sont couramment utilisés par les paysagistes, à vous de faire votre choix suivant vos besoins.

 

Etape 3 : Où acheter et comment transporter les copeaux ?

 

Le mieux c’est de vous renseigner pour trouver un fournisseur professionnel qui travaille aussi avec les particuliers. 

Pour cela, tapez sur google :

 “ fournisseur paillage végétal + le nom de votre commune (ou de la grande ville la plus proche)”

 

Les fournisseurs vendent généralement les paillages en vrac (prix au m3) ou par sac (un peu plus cher mais beaucoup moins qu’en jardinerie…). A vous de juger le plus intéressant suivant la quantité dont vous avez besoin et si vous possédez une remorque ou non.

Si vous avez une grande surface à recouvrir et que vous n’êtes pas équipé d’une remorque, vous pouvez demander à un paysagiste s’il accepte de vous fournir et livrer du paillage végétal. Vous payerez alors un petit supplément pour le transport mais le prix du paillage reviendra au même pour vous (le paysagiste bénéficiant d’un prix professionnel + sa marge = le prix public)

 

Etape 4 : Mettre en place le paillage 

 

Maintenant place au calcul de la quantité dont vous avez besoin. Rien de bien compliqué :

Surface à recouvrir en m2 X 6cm d’épaisseur pour les copeaux de peuplier (5cm pour le chanvre)

Exemple : 20m2 x 0,06m = 1,2m3 de paillage

Si vous achetez des sacs de 60L, rappelez vous que 1m3=1000L, dans notre exemple il vous faudra : (1,2 x 1000) / 60 soit 20 sacs 

 

J’attire votre attention sur l’épaisseur, respectez bien le minimum de 6cm. C’est vraiment important pour que votre paillage soit efficace contre les mauvaises herbes. Seule une couche épaisse empêchera la lumière de passer et les petites herbes ne pourront pas germer.

Je vous précise qu’il est absolument inutile de mettre un géotextile ou une toile tissée sous les copeaux du moment que vous respectez bien l’épaisseur.

Notez que vous pouvez aussi mettre du paillage dans vos pots, votre potager, en pied de façade de maison (contre les éclaboussures de terre avec la pluie).

 

Et l’entretien des massifs avec du paillage ?

 

Au niveau de l’entretien, il sera très faible :

  • enlever les quelques petites mauvaises herbes qui arriveront à germer. Je dirais qu’un paillage bien installé est efficace à 95% 
  • Peut être éventuellement rajouter du paillage au bout de 3 ans mais normalement les plantes à l’âge adulte font de l’ombre et réduisent naturellement la pousse des mauvaises herbes.

 

 

Voila, cet article est terminé, vous savez tout ce qu’il faut savoir de manière concrète pour pailler vos massifs. Maintenant, passez à l’action, massif par massif sans vous fatiguer.

Vous pourrez bientôt profiter d’un jardin bien entretenu tout au long de l’année. Finie la corvée de désherbage ! A vous d’apprécier votre travail fait une bonne fois pour toutes 🙂

 

Retrouvez d’autres informations pratiques dans l’article “5 astuces pour un jardin facile d’entretien”.

 

Si ce genre d’article très concret vous a plus, dites le moi dans les commentaires et posez moi vos questions si vous en avez !

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    51
    Partages
  • 51
  •  
  •  
  •