TYPE DE SOL : comment le reconnaître ?

Connaissez-vous le type de sol dans votre jardin ? Oui ? Non ? Pas vraiment ? 

Autres questions : 

  • Vous est-il déjà arrivé de faire tout votre possible pour réussir la plantation d’une plante dite de terre de bruyère et de la voir se dessécher, lamentablement ? Et pourtant, vous lui avez soigneusement créé un lit douillet avec de la terre de bruyère comme il est conseillé pour ce type de plante. 
  • Ou bien c’est cette plante grasse ou exotique que vous avez vu pourrir sans comprendre ce qui ne lui convenait pas…
  • Et puis plus généralement, c’est quand même décevant d’accueillir dans son jardin une plante toute belle à la sortie de chez le pépiniériste qui n’est plus du tout aussi radieuse au bout d’un certain temps passé dans votre jardin.

Et si le problème, c’était la terre ? 

C’est parti pour y voir plus clair sur votre type de terre de jardin !

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Cliquez-ici pour découvrir le catalogue de fiches-outils avec ma sélection de plante pour votre type de terrain.

Pourquoi c’est essentiel de connaître son type de sol ? 

Les bases pour réussir ses plantations

Ne pas connaître son type de sol et faire des plantations, c’est un peu comme faire de la cuisine avec des ingrédients pris au hasard… Ça peut fonctionner, mais les résultats obtenus seront très aléatoires !

Dans le dernier sujet, je vous ai parlé du pH du sol pour savoir si votre terre est plutôt acide ou calcaire ou neutre !

Si vous ne l’avez pas encore vu je vous invite à cliquer sur le lien, car c’est la base de la base pour réussir vos plantations. 😉

Aujourd’hui, on va donc davantage se concentrer sur la matière, sur ce qui compose votre terre dans les grandes lignes. 

Permettez-moi de vous dire que c’est ABSOLUMENT ESSENTIEL. On ne va pas rentrer dans le détail, mais il vous faut connaître LES BASES pour vous améliorer en plantation. 

C’est quoi une « bonne terre de jardin » ? 

Pour comprendre ce qu’est une « bonne terre de jardin » il faut savoir que le sol est composé de 4 éléments : l’argile, le sable, le calcaire et l’humus.

Ces divers éléments sont toujours présents dans la terre, mais dans des proportions bien différentes suivant le type de sol. 

Une « bonne terre de jardin » qu’on appelle aussi « terre végétale » ou « terre franche » a l’avantage d’avoir de parfaites proportions de chacun de ces 4 éléments. En tout cas, des proportions qui plaisent à un grand nombre de plantes. En gros, sur de la « terre franche » presque tout pousse !

Et croyez-moi cette « terre végétale » est souvent bien meilleure pour vos plantes que du « terreau » ou encore de la « terre de bruyère » utilisée pure…  

Vous allez comprendre pourquoi.

Revenons aux 4 éléments qui composent la terre de jardin.

  • L’argile : gros gros avantage : il retient l’eau ! Et s’il est dans des proportions raisonnables les plantes vont adorer avoir une terre qui reste fraîche en profondeur surtout l’été. Le problème avec le terreau et la terre de bruyère, c’est qu’à l’inverse, ils ne retiennent pas du tout l’eau. La solution : TOUJOURS LES MÉLANGER A VOTRE TERRE DE JARDIN et NE JAMAIS LES UTILISER PURE !
  • Autre élément du sol, le sable : une terre de jardin bien équilibrée a de l’argile mais aussi du sable. Ce qui lui permet de rester fraîche grâce à l’argile mais d’être aussi drainante grâce au sable. L’eau peut alors bien imbiber la terre mais, très important, elle s’évacue. Car la grande majorité de plantes déteste l’eau stagnante. Pour ne pas faire pourrir une plante grasse ou exotique il faut drainer le sol au maximum par exemple avec du sable.
  • L’humus : c’est tout simplement de la matière organique en décomposition. En forêt, c’est cette couche de terre noire qui recouvre le sol. Très riche et à l’odeur caractéristique, il nourrit les plantes qui aiment un sol fertile. Mais l’humus ne plaît pas à toutes les plantes car il est très acide !
  • Le calcaire : pour faire simple, on peut dire qu’en termes de pH l’humus et le calcaire sont opposés. Le calcaire est basique et l’humus est acide.

Donc une terre qui manque de calcaire sera trop acide pour beaucoup de plantes et une terre trop calcaire manquera d’acidité. Rappelez-vous qu’une terre végétale a un pH neutre, c’est-à-dire ni trop calcaire ni trop acide. 

Vous l’avez compris, tout est une question d’équilibre. Si l’argile et le sable sont des opposés, et si l’humus et le calcaire le sont aussi ; une bonne terre de jardin sera donc à l’équilibre entre ces 4 éléments.

Mais rares sont les terres de jardins parfaitement à cet équilibre appelé « terre franche » ou « terre végétale ». Chaque région a un sol caractéristique avec ses qualités et ses défauts. 

Ainsi, on ne plante pas les mêmes plantes dans un sol argileux ou dans un sol sableux ! Ni dans un sol calcaire ou humifère !

Et pour vous aider, je suis en train de vous préparer des fiches outils avec une sélection de plantes adaptées à votre type de terrain. Les fiches outils seront très bientôt disponibles ou déjà disponibles en fonction de la date à laquelle vous regardez cette vidéo.

La page pour y accéder est ici en tout cas : Cliquez-ici pour découvrir le catalogue de fiches-outils avec ma sélection de plante pour votre type de terrain.

Mais alors, votre terre, elle est comment ? Je vais vous donner des astuces très simples pour le savoir.

Comment connaître son type de sol ? (Très facilement)

Les différents types de sol

Quand certains éléments du sol sont plus présents que d’autres cela donne un type de sol bien particulier avec certaines caractéristiques.

Comment les reconnaître ?

Sol argileux : premier indice, vous avez une terre argileuse si elle est lourde et compacte quand elle est humide. Et puis l’été, elle devient très dure et se craquelle parfois en surface.

Sol sableux : c’est une terre granuleuse, légère et sans cohésion. On voit clairement qu’il y a du sable dedans. 

Sol limoneux : c’est une terre douce et poudreuse quand elle est sèche et quand elle se tasse elle forme une croûte en surface. Ce type de terrain est caractéristique des vallées.

Le limon est formé par l’accumulation de sable érodé par une rivière. C’est une terre légère et donc facile à travailler.

Dans les sols limoneux on classe par exemple les sols argilo-limoneux, sablo-limoneux, car parfois en plus du limon il y a un second élément présent en quantité importante.

Spedona

Sol humifère : déjà sa couleur est très foncée presque noire.

Spongieuse comme une éponge, c’est aussi une terre très légère. Elle a cette odeur de sous-bois.

Comme son pH est très acide, le mieux c’est de faire un test de pH pour vous en assurer. Il y a aussi toute une liste de plantes qui poussent spontanément sur ce type de sol et qui permettent de le reconnaître.

Pour plus d’informations, je vous invite à voir mon sujet sur le pH du sol pour vous assurer que vous avez un sol acide.

Sol calcaire : de couleur marron claire voir blanchâtre avec présence de cailloux de couleur claire comme de la craie (mais attention un sol caillouteux n’est pas forcément un sol calcaire). 

Une terre calcaire est sèche et friable en été, elle peut être à tendance sableuse ou bien argileuse. Les sols argilo-calcaires sont boueux en hiver et se craquellent en été. 

Mais ce qui caractérise un sol calcaire, c’est avant tout son pH. Si vous pensez avoir un sol calcaire, je vous invite à faire un test de pH. Vous trouverez aussi beaucoup d’informations dans mon sujet sur le pH de la terre.

Et bien sûr si votre sol n’a pas une tendance bien marquée (ni trop argileux, ni trop sableux, ni limoneux) et si son pH est neutre ou proche du neutre, vous pouvez en conclure que votre terre est de type « terre franche ». Elle est bien équilibrée et vous permettra de planter une grande variété de plantes.

Carte des types de sol en France

Cette carte peut vous donner une idée de votre type de sol si vous habitez en France. Mais comme le type de sol peut varier très rapidement d’une zone à l’autre. Ne prenez pas ces informations au pied à la lettre, c’est simplement une tendance.

Le mieux c’est de faire le « test du boudin de terre » que je vais vous expliquer à suivre.

Test du boudin de terre

Ce test est très facile à faire, il permet de déterminer la nature de votre sol. Prenez un échantillon de votre terre à environ 10 cm en profondeur de la surface.

Étape 1 : Essayez de faire une boule.

  • Vous n’y arrivez pas : CONCLUSION VOTRE TERRE EST TRÈS SABLEUSE (le test est terminé pour vous !).
  • Vous arrivez à faire une boule : passez à l’étape 2

Étape 2 : Maintenant essayez de faire un boudin d’environ 10 cm de long en écrasant la boule et en la roulant entre vos mains. 

  • Vous n’y arrivez pas : VOTRE TERRE EST SABLEUSE majoritairement d’ailleurs, vous devez sentir des petits grains entre vos doigts.
  • Vous arrivez à faire un boudin : VOTRE TERRE EST ARGILEUSE OU LIMONEUSE, passez à l’étape 3 pour savoir.

Étape 3 : Essayez de former un anneau avec le boudin.

  • Vous n’y arrivez pas, l’anneau se casse : VOTRE TERRE EST LIMONEUSE, d’ailleurs souvent ce type de terre salit les doigts. 
  • Vous arrivez facilement à faire un anneau : VOTRE TERRE EST ARGILEUSE, la terre colle à vos doigts, mais les laisse propres.

Notez que ce « test du boudin » donne une idée de la texture du sol, mais seul un test de pH vous dira si votre sol est fortement acide ou bien calcaire.

Analyse de sol en laboratoire

Enfin, il est possible aussi de faire analyser le sol de votre jardin en demandant une analyse de sol en laboratoire. Vous trouverez des kits en jardinerie avec une enveloppe T pour envoyer votre échantillon. Sous quelques semaines, vous recevrez les résultats de l’analyse de votre sol.

Vous pourrez ainsi avoir une idée précise de sa composition et aussi de son pH. 

À vous de voir si cela en vaut la peine. Vous pouvez aussi questionner les pépiniéristes de votre région, ils connaissent certainement le type de sol par chez vous !

Alors le verdict ? Votre terre est plutôt argileuse, sableuse, limoneuse, humifère ou calcaire ?
Dites-moi dans les commentaires en dessous l’article ou la vidéo où vous habitez et comment est votre sol ?

Et si cela vous dit d’avoir une liste de belles plantes parfaitement adaptées à votre type de terrain, peut-être ma sélection de plante pour les conditions spécifiques à votre jardin sera déjà en ligne quand vous regarderez cette vidéo. Alors si cela vous intéresse n’hésitez pas à cliquer sur le lien pour le savoir. 🙂

Cliquez-ici pour découvrir le catalogue de fiches-outils avec ma sélection de plante pour votre type de terrain.

À très bientôt pour la prochaine vidéo, je vous aiderai à y voir plus clair sur la résistance au gel des plantes suivant votre climat. 🙂

Partager l'article :

2 commentaires sur “TYPE DE SOL : comment le reconnaître ?

  1. Virginie Nogues dit :

    Bonjour,
    Toutes ces indications me sont particulièrement utiles et je tiens à dire un grand merci ! Les explications sont claires, je peux enfin me situer en tant que débutante pour apprendre chaque situation selon le sol que je pourrais rencontrer. Encore merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.