Récupérateur d’eau : 3 astuces à savoir !

Vous vous demandez comment faire pour arroser vos plantes si vous avez fait de jeunes plantations ou si vous voyez une plante qui est en train de souffrir dans le jardin ? Vous vous demandez comment faire en cas de restrictions de consommation d’eau ? Je vais vous donner la solution des récupérateurs d’eau. 

Mais, peut-être que cela vous semble compliqué à installer ou que vous avez peu de temps à y passer ? Je vais vous expliquer en quoi cela consiste et vous allez voir si vous vous sentez capable de le faire par vous-même.

Et puis enfin, vous vous demandez comment entretenir les récupérateurs d’eau ? Il faut que vous sachiez qu’il existe des bonnes pratiques pour que votre installation puisse durer de longues années. Et ça : peu de particuliers le savent !

Aujourd’hui, nous allons voir trois astuces à connaître sur les récupérateurs d’eau. Allons-y ! 

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

S’abonner à la Chaîne Youtube en cliquant ICI

Astuce N° 1 – Utiliser un récupérateur d’eau en cas de canicule

L’utilisation de l’eau de pluie est tolérée durant les périodes de forte chaleur. Ainsi, vous pouvez continuer à arroser vos plantes, malgré les arrêtés préfectoraux. Dans ce cas, vous n’avez pas le droit d’utiliser l’eau du robinet, ni d’utiliser un puits artésien qui prend directement de l’eau dans la nappe phréatique.

Le récupérateur d’eau est une solution écologique ! Au lieu de perdre cette eau de pluie, vous la redistribuez aux plantes qui en ont besoin.

Alors bien sûr, il faut apprendre à économiser cette eau, car la capacité du récupérateur est limitée. En pratique, arrosez avec l’eau de votre récupérateur, soit tard le soir, soit tôt le matin. Ce n’est pas la peine non plus d’attirer l’attention des voisins en utilisant l’eau stockée pour laver votre voiture, même si dans les faits, vous avez le droit. 

Économisez plutôt cette eau pour arroser les plantes qui en ont vraiment besoin l’été, au lieu de les perdre.

enfant arrosant des plantes
Mike Prince

Astuce N° 2 – Gagner du temps et de l’argent avec un récupérateur d’eau

Comment installer son récupérateur ?

Il faut être un minimum bricoleur pour l’installation. Pourquoi ? Parce que quand vous achetez dans les magasins de bricolage ou en jardinerie ces petits récupérateurs : rien n’est percé. On a souvent besoin d’un peu de matériel : 

  • une scie à métaux pour raccorder à une gouttière en métal ;
  • une scie cloche pour percer un trou au bon diamètre et rentrer les tuyaux fournis.

En plus, il faut pouvoir transporter votre matériel quand vous l’achetez. Il faut peut-être avoir une remorque, un grand coffre de voiture pour pouvoir l’emmener chez vous. Ça dépend de la taille du récupérateur d’eau que vous achetez, bien sûr. Donc pourquoi je vous dis ça ?

À vous de vous poser la question suivante : est-ce que ça vaut vraiment le coup d’installer l’ensemble par vous-même ? Ou, est-il préférable de faire appel à un professionnel pour l’installation ? Au final, si un professionnel passe une petite matinée à réaliser vos travaux. Tout dépend de son tarif horaire, mais cette solution peut être économique.

Imaginez si vous deviez acheter ne serait-ce que du petit matériel, des petits outils pour pouvoir le fixer. Vous allez vite arriver au prix d’installation par un professionnel. 

jardin avec terrasse en bois
Les Herbes folles d’Annette

Faire appel à un professionnel

Si vous voulez faire appel à un professionnel, qu’il soit jardinier ou paysagiste, je vous conseille de sélectionner vous-même votre modèle de récupérateur d’eau. Pourquoi ? Parce que vous allez pouvoir évaluer le prix que vous voulez mettre dans la fourniture du produit. Vous allez pouvoir penser à ce que vous voulez vraiment. 

Vous pouvez trouver votre modèle par divers moyens :

  • Jardineries et magasins de bricolage ;
  • Magasins de vente de matériel agricole ;
  • Grossiste en ligne sur internet.

Ainsi, vous pourrez comparer les prix des récupérateurs et vous informer sur ces capacités.

Autre avantage : le professionnel va savoir ce que vous voulez. Son travail sera facilité par vos recherches, ce qui le motivera davantage à accepter un petit chantier d’installation de récupérateur d’eau. Généralement, l’artisan bénéficie de prix professionnels. En faisant passer votre commande par l’artisan, celui-ci va récupérer une petite commission. Pour vous, ça ne change rien. La remise est faite au professionnel. Ensuite, il vous facture au prix public. 

Je vous conseille également de bien vérifier les kits dont vous avez dont vous avez besoin pour l’installation. Vous pourriez avoir besoin d’un kit de raccordement à la gouttière ou d’un kit pour le trop plein du récupérateur d’eau. Le pro peut vous conseiller sur ces aspects de l’installation.

kit installation pour récupérateur d'eau
Babazinov

Une fois que le professionnel achète la fourniture, c’est lui qui est responsable de l’achat. Donc, en cas d’un oubli, il va lui-même avoir la conscience professionnelle de le prendre à sa charge. Il est censé vous livrer une prestation comprenant la fourniture et la pose du matériel.

Comment financer son récupérateur d’eau ?

Aujourd’hui, vous avez la possibilité d’avoir des déductions d’impôts en utilisant des prestations de sociétés de services à la personne. Conservez bien votre facture pour intégrer son montant dans votre déclaration annuelle d’imposition.

Au niveau de la TVA, vous avez le droit à un taux réduit de 10 % si vous avez recours à un professionnel pour la fourniture et la pose du matériel. Donc, c’est un petit avantage sur le prix total. Voilà. Par contre, il faut que vous soyez propriétaire d’une résidence principale achevée depuis plus de deux ans. 

Parfois, des subventions peuvent être allouées par les communes ou les départements sur l’achat des récupérateurs d’eau. Pour cela, je vous conseille de contacter votre mairie pour voir s’il y en a dans votre, dans votre ville, dans votre région. Pourquoi ne pas essayer de voir si vous avez le droit à une subvention quelconque ?

Astuce N° 3 – Bien gérer son récupérateur quand il est PLEIN

Une fois que votre récupérateur d’eau est rempli, où va aller l’eau de pluie excédentaire ? S’il y a des orages, ça risque d’aller vite. Trop de particuliers l’ignorent, mais il faut absolument que vous prévoyez un système de trop-plein.

Alors, qu’est-ce que c’est ? En fait, on perce le haut du récupérateur d’eau et on raccorde bien souvent un tuyau d’arrosage que l’on fait aller un peu plus loin dans le jardin.  Vous pouvez l’envoyer vers un massif de plantes ou vers ce qu’on appelle un puits perdu. C’est une réserve de cailloux enterrés dans le sol. Ainsi, l’eau va rentrer dans le sol petit à petit.

tuyau d'arrosage dans un jardin

La réalisation d’un trop-plein demande certains travaux, mais ça se fait ! Par-contre, il faut absolument que vous pensiez à mettre ce système loin de votre maison afin d’éviter d’humidifier vos murs.

Mettre le système en hivernage

Et puis, sachez que dans les kits de raccord à la gouttière, il y a souvent un système d’hivernage, c’est-à-dire, un robinet pour ouvrir et fermer l’entrée d’eau de votre récupérateur. Ce système est assez ingénieux. 

robinet de récupérateur d'eau
Babazinov

Quand il est fermé, l’eau ne rentre plus, mais descend la gouttière. Et quand il est ouvert, un système de récupération d’une partie de cette eau qui coule dans la gouttière. Il faut donc avoir l’oeil sur votre récupérateur afin de contrôler le volume d’eau.

femme utilisant son récupérateur d'eau
Garantia

Il n’y a pas besoin de laisser l’entrée d’eau ouverte si vous voyez que votre cuve est pleine. Cela évitera d’inonder le massif où vous avez raccordé le trop plein, le fameux tuyau de trop plein dont je vous ai parlé précédemment. 

Mais, ce système d’hivernage sert avant tout à HIVERNER. Si vous laissez de l’eau dans votre réservoir en hiver, qu’est-ce qui va se passer en cas de gel dans certaines régions ? Faites l’expérience de mettre une bouteille d’eau dans votre congélateur. Vous allez voir, ça va faire péter le plastique. Eh bien, c’est la même chose avec votre cuve. En fait, ça ne peut pas le casser, mais ça va la distendre, voire, la fissurer au bout d’un moment.

Prévoyez de mettre en place votre système d’hivernage avant les périodes de gel.

On a de plus en plus besoin d’arroser les jardins. Donc, autant vider votre récupérateur d’eau à l’avance. Videz-le complètement : c’est vraiment une bonne pratique à faire. Si votre cuve d’eau subit des périodes de gel intense, ça va forcément l’abîmer prématurément. 

Voilà. Alors j’espère que ce sujet vous a plu. Vous avez appris des choses sur ces trois astuces pour bien gérer votre récupérateur d’eau ? 

Dites-moi dans les commentaires si vous saviez qu’on pouvait utiliser les récupérateurs d’eau en cas de canicule. Je me suis rendue compte que peu de particuliers le savaient. 

Avez-vous un récupérateur d’eau de pluie dans votre jardin ? J’attends vos retours dans les commentaires.

Je vous dis à bientôt pour le prochain sujet !

Partager l'article :

16 commentaires sur “Récupérateur d’eau : 3 astuces à savoir !

  1. Bonjour
    J’ai deux gros récupération pas très esthétiques (grosses cuves plastiques entourées d’un cadre en fer). Le pb c’est qu’il faut qu’il pleuve…… En juin les cuves étaient déjà vides. J’arrose juste un potager. Depuis les pluies annoncées de temps en temps ne tombent pas, donc ça reste vide. En cas de sécheresse et canicule ce n’est pas suffisant.
    J’ai aussi un système avec une énorme cuve enterrée qui récupère l’eau de la piscine lorsqu’on nettoie le filtre. Cette année la piscine ayant été envahie par les algues deux fois pd longtemps nous avons dû nettoyer le filtre jusqu’à trois fois par jour donc cette cuve reste relativement pleine mais c’est le niveau d’eau de la piscine qui descend largement sous les skimmers. Et j’arrose mes tomates avec une eau qui a été traitée, ce qui ne me plaît pas trop.
    J’habite dans le gard.

    1. Bonjour, je ne comprends pas, hormis utiliser ces réserves en période estivale à quel moment les vider pour éviter qu’elles ne s’abîment?
      Merci
      Anne

      1. Debeury bonjour,
        Il faut vider ces réserves d’eau à la fin de l’automne au moment où les périodes de gel risquent d’arriver. D’ailleurs les plantes n’ont plus besoin d’eau à cette époque -là.
        Et les laisser se remplir dès que le risque de gros gel a disparu.

      2. Bonjour Anne, il faut vider votre récupérateur d’eau juste avant l’hiver, avant les fortes gelées, et le laisser se remplir à partir du début du printemps (après les fortes gelées).
        A bientôt

    2. Bonjour Chris,
      Je comprends votre désarroi. En effet beaucoup de récupérateurs d’eau sont vides malheureusement !
      Malgré tout certaines personnes ont un ou plusieurs récupérateurs d’eau de grande capacité, ceux-ci peuvent être enterrés aussi (comme pour votre piscine). Dans certaines régions il y a eu quelques orages qui ont remplis les réservoirs !
      Je prévois de parler comment cacher son récupérateur d’eau dans un autre sujet à venir 🙂
      L’idéal c’est avant tout de planter des végétaux résistants à la sécheresse et de faire ses plantations à l’automne pour que les jeunes plants résistent mieux à leur premier été. J’ai prévu de faire des sujets là dessus également.
      A bientôt !

      1. Effectivement pour les végétaux mais la première année on arrose et cette année même les vieux oliviers ont soif.
        Je n’arrose que le potager mais malgré ça il est mal en point car il fait trop chaud. Je pense qu’il faut maintenant faire les potager à l’abri du soleil 🤔

  2. Bonjour Maud,
    Je souhaite placer une cuve grillagée dans mon jardin afin de récupérer les eaux de pluie. Mais cette cuve étant particulièrement inesthétique, je souhaite la placer devant mon garage qui est partiellement enterré, ce qui implique que la cuve soit plus basse que le niveau du jardin. Est-ce possible d’après vous ?
    Merci de votre réponse.
    Sandra.

    1. Bonjour Sandra, Si vous avez un robinet accessible sur le récupérateur d’eau et que vous avez la place dessous de mettre un arrosoir pour prendre l’eau il n’y aura pas de problèmes. Sinon, comme dans le cas d’un récupérateur d’eau enterré il vous faudra une petite pompe (type pompe pour les bassins de jardin) . Il existe des pompes qu’il faut brancher à une prise électrique extérieure mais aussi des pompes sur batterie.
      J’ai prévu de parler de ça dans un prochain sujet sur les récupérateurs d’eau et aussi je vais faire un 3ème sujet sur comment cacher son récupérateur d’eau.
      A bientôt

  3. bensettiti dit :

    bonjour
    pour ma part nous sommes revenus à ce que faisaient les anciens, quand on y pense ils avaient moins de moyens (argent et technologie) que nous mais beaucoup plus de respect que nous aujourd’hui. Le point positif c’est que nous y revenons.
    J’ai rétablis ce que faisaient mes parents, dans cette période de canicule au Nord comme au Sud, :
    j’ai placé une petite bassine en plastique pour récupérer l’eau à chaque lavage de mains savon de Marseille (2 personnes à la maison) et croyez moi la bassine se remplit vite, nous allons la vider chacun notre tour sur les plantes et la remettons sous le robinet, à la fin de la journée on a économisé l’eau et nos plantes se portent bien. C’est un peu de travail mais cela ne dure que pendant la sécheresse.
    s’il y a une chose qui me fait mal au cœur c’est de renverser dans le siphon l’eau de lavage des tomates et salades donc idem une grosse bassine remplie avec cette eau claire qui ira arroser mes tomates et salade (retour à l’envoyeur) il y a des millions de personnes dans le monde qui boivent de l’eau croupie et si chacun pouvait faire ce geste, ce serait tellement mieux. Evidemment j’ai 500 M2 de jardin en Région parisienne, difficile pour les grandes surfaces de terrain mais au moins les plantes autour de la maison ou des balcons terrasse pendant ces quelques semaines avant l’arrivée des pluies.
    Il faut savoir que certains pays nordiques utilisent les eaux dites « brunes » c’est ce que j’applique depuis des années en période de sécheresse.
    A expliquer aussi aux enfants qui peuvent participer avec des petits arrosoirs .
    voilà cela me tient à cœur, je suis certaine que beaucoup de personnes font aussi ce geste.

    1. Bonjour, merci beaucoup pour votre message 🙂 Vous avez tout à fait raison de récupérer les eaux « grises » du lavage des mains et autre pour arroser vos plantes en cas de canicule, du moment qu’il n’y a pas de détergent dedans c’est tout à fait ce qu’il faut faire surtout si l’on a déjà un récupérateur d’eau et qu’il est vide !
      Merci beaucoup pour votre témoignage.

  4. GOLLIARD.S dit :

    Bonjour, Nous faisons pareil avec l’eau de rincage des légumes, l’eau froide du début de douche … Nous avons régulièrement une petite bassine d’eau que l’on vide dans nos plantes à tour de rôle.

    1. bensettiti dit :

      bravo
      cela me fait plaisir de voir que des personnes ont la même sensibilité dans nos gestes du quotidien et si chacun s’y mettait ?, ensemble on pourrait un peu changer les choses dans ce futur qui s’annonce difficile . Effectivement j’avais oublié de rajouter que je récupérais aussi l’eau froide du début de douche . Cela devient vite un réflexe et ne prends que peu de temps.

  5. Mathilde dit :

    Bonjour,
    Je voulais savoir comment choisir le volume de son recuperateur d’eau.
    Merci

    1. Bonjour Mathilde,
      Il n’y a pas de règle précise pour choisir un récupérateur d’eau et son volume à part se dire évidemment que plus on a un grand jardin plus la réserve d’eau doit être importante idéalement !
      Si vous avez un tout petit jardin par exemple de 200m2 mais que la terre ne retient pas bien l’eau, que vous avez un grand potager sur cette surface et des plantes gourmandes en eau qui résistent mal à la sécheresse, mieux vaut investir dans un récupérateur d’eau de au minimum 1000L.
      Si par contre vous avez la même surface de jardin (200m2) mais avec des plantes parfaitement adaptées à votre type de sol, des plantes de jardin sec résistantes à la sécheresse, si vous avez un bon paillage végétal étalé sur le sol pour ne pas qu’il se dessèche trop rapidement : https://amenager-son-jardin.com/mettre-paillage-vegetal-massifs/
      dans ce cas une cuve de récupération d’eau de pluie de plus petite capacité pourra vous suffire !
      J’espère vous avoir aidé 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.