Un ARBUSTE pour HAIE FLEURIE qui garde ses feuilles !

Vous recherchez un arbuste pour haie fleurie, persistant et avec peu d’entretien ? 

Celui que je vais vous présenter aujourd’hui est une référence en la matière.

Il doit absolument faire partie de votre sélection de variétés, car rares sont les plantes de haie qui gardent leurs feuilles et qui fleurissent aussi longtemps dans l’année. 

Si vous ne le connaissiez pas, vous allez le vouloir absolument dans votre jardin ! 

Retrouvez un grand choix de plantes pour votre jardin chez une pépinière en ligne partenaire.

Que pensez-vous de ce bel arbuste pour haie fleurie? Laissez votre commentaire en bas de page!

Quel arbuste pour faire une haie fleurie ?

Arrêtons le mystère ! L’arbre dont je vais vous parler aujourd’hui, c’est l’Oranger du Mexique, aussi appelé en latin Choisya ternata. C’est une très belle plante à fleurs blanches, idéale pour les haies.

Sa floraison est originale ! Elle est formée de nombreuses grappes de petites fleurs blanches, qui sont en plus parfumées. Un fameux parfum d’agrumes, d’où son nom d’Oranger. 

Comme il a beaucoup de fleurs, c’est naturellement un arbuste de haie mellifère. Il vous garantira d’avoir un jardin vivant. Vous pourrez attirer dans votre jardin les abeilles, les papillons, et tous les autres insectes butineurs.

Cet arbuste pour haie fleurie est très décoratif tout au long de l’année. Sa floraison débute au printemps, à partir de mai-juin. Il se recouvre littéralement d’une avalanche de fleurs.

Fait particulier : sa floraison est remontante à l’automne. En septembre-octobre, il fleurit à nouveau et sublime votre jardin parfois jusqu’à décembre dans certaines régions au climat doux. 

C’est donc un arbuste absolument très florifère : il atteint des records de durée de floraison ! Mais il a aussi de l’intérêt en automne-hiver, tout simplement parce qu’il garde ses feuilles. 

Un arbuste persistant qui fleurit très longtemps 

Oui, l’oranger du Mexique est un arbuste persistant. Il conserve son feuillage en plus d’avoir une magnifique floraison. Et que dire de son côté aromatique ?  Quand vous froissez ses feuilles entre vos mains, il va se dégager un subtil parfum d’écorce d’orange. 

Forme et feuillage du persistant à fleurs

Ces feuilles sont d’un beau vert brillant, un vert plutôt de couleur tendre. Elles ont une forme qui change de ce que l’on voit partout avec les arbustes pour les haies. Ce sont des feuilles plutôt palmées. L’Oranger du Mexique prend la forme d’une grosse boule, parce qu’il prend vite de la largeur. 

C’est d’ailleurs joli de lui laisser une forme naturelle, donc je vous conseille plutôt de le planter dans une zone de haie qui s’élargit. Par exemple, il trouvera très bien sa place dans une haie qui devient un massif dans votre jardin. Il aura assez d’espace pour se développer harmonieusement. 

Je vous conseille de le planter à côté de plantes de haie qui poussent en hauteur. Votre Oranger couvrira le pied de votre haie. Pensez à le planter à proximité d’une zone de passage pour profiter de son délicat parfum. En tout cas, ce persistant à fleurs forme vraiment un beau buisson bien dense pour les vis-à-vis bas. 

Les plus belles variétés d’arbustes fleuris

Il existe plusieurs variétés d’Orangers du Mexique. Je vais vous donner le nom de variétés de cet arbuste idéal pour une haie fleurie. Vous avez le Choisya ternata classique. C’est de loin le plus résistant au froid et celui qui a la taille la plus grande. Il fait deux mètres de haut, ce qui est d’ailleurs parfait pour une haie fleurie. 

Vous pouvez aussi opter pour le Choisya ternata sundance ou pour le Choisya ternata goldfinger. Ces deux espèces ont des feuilles jaunes dorées, ce qui a l’avantage d’être absolument lumineux pour votre jardin. Un persistant à feuilles colorés, c’est vraiment chouette pour apporter plus de gaieté dans votre haie variée

Une autre variété d’Oranger du Mexique que j’aime bien, c’est le Choisya ternata aztec pearl : la perle des Aztèques ! Celui-ci présente un feuillage ciselé, vraiment palmé. Ses feuilles sont plus petites mais très décoratives pour votre extérieur. 

Un arbuste de haie à fleurs et sans entretien

L’oranger du Mexique est un arbuste très facile à entretenir. 

Quelle taille pour ce petit arbre fleuri ?

Concernant sa dimension, il fait 2 mètres de large par 2 mètres de haut en moyenne. Il n’a donc pas besoin de taille en hauteur si vous voulez le placer dans une haie pour cacher un vis-à-vis. 

Par contre, vous pourrez éventuellement le tailler en largeur parce que deux mètres c’est assez large.

À LIRE AUSSI : mon sujet sur l’espacement idéal entre 2 arbustes de haie.

Quel type de sol pour l’Oranger du Mexique ?

Au niveau du sol, il n’est pas très compliqué. Il va très bien dans les sols plutôt calcaires, acides ou neutres. Par contre, il faut que le sol soit drainant. Ça, c’est très important, comme pour de nombreux persistants d’ailleurs. 

Il supportera mal un sol trop desséché, surtout quand il est jeune. En fait, il lui faut un sol ni desséché en été, ni détrempé en hiver. Pour la sécheresse, je vous conseille de répandre un paillage végétal à son pied pour garder la fraîcheur.

🌿 Astuce : comment faire un bon drainage de sol ? 🤔

Quelqu’un qui suit le blog m’a contacté récemment parce qu’il voulait absolument inclure dans sa haie fleurie l’Oranger du Mexique. Il était désespéré… Il adore cette plante, mais il n’arrivait pas à la faire pousser…

Après quelques explications, il m’a expliqué qu’il avait un sol particulièrement argileux. Il avait pourtant fait un drainage. Mais il n’avait pas compris comment le faire. Il avait mis une couche de cailloux sous la motte de l’arbuste. C’est quelque chose que l’on fait éventuellement dans des pots ou dans des bacs pour drainer, mais absolument pas dans un jardin. 

👉 Quand vous faites un drainage, il est conseillé de mélanger des cailloux ou du sable à votre terre de jardin. Vous faites une grosse fosse de plantation et vous plantez votre Oranger du Mexique dedans. Vous pouvez également mélanger du terreau à votre terre. C’est aussi un substrat qui est particulièrement drainant le terreau 😉.

La bonne nouvelle, c’est que l’Oranger du Mexique est un arbuste de haie fleurie qui supporte la sécheresse, malgré tout mais quand il est grand. Il aime bien aussi les sols riches, donc n’hésitez pas à lui apporter régulièrement du compost. 

Quelle exposition idéale pour une belle floraison ?

Ce petit arbre n’est vraiment pas très compliqué au niveau de l’exposition. Il a besoin de soleil pour fleurir abondamment, comme beaucoup d’arbustes de haie. Mais il va aussi très bien à la mi-ombre.

Voici mon conseil : si vous habitez au nord de la France, mettez-le en plein soleil. Et si vous habitez plutôt au sud de la France, alors plantez-le plutôt à la mi-ombre pour éviter qu’il soit dans une exposition qui va trop le dessécher. 

En règle générale, c’est un arbuste qui se plait très bien près d’un mur de maison, parce qu’il aime les situations plutôt abritées du vent. Donc, c’est une bonne idée de l’installer près de votre façade de maison. 

Au niveau de sa rusticité (sa résistance au gel), il va jusqu’à moins 15 degrés, ce qui est très correct. Je vous conseille de le protéger des vents du nord. Si vous habitez au nord de la Loire, vous aurez plus de chances qu’il résiste bien au gel. 

En tout cas, je vous recommande cet arbuste à fleurs pour votre haie. Voilà une plante vraiment facile d’entretien et plutôt résistante, tout à fait adaptée aux jardiniers débutants !

Maintenant, dites-moi dans les commentaires si je vous ai donné envie de planter ce très bel arbuste pour haie fleurie ou si vous en aviez déjà un. Quel est votre retour sur cette plante de haie à fleurs ? 

À bientôt pour le prochain sujet ! 

Partager l'article :
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

16 commentaires ! Laissez le vôtre !
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Nadine
Nadine

Bonjour Maud
Peux t on mettre oranger du Mexique dans un pot merci

Chris
Chris

Bonjour et meilleurs vœux pour cette nouvelle année !
Je connaissais déjà les caractéristiques de cet arbuste mais sans l’avoir vu en vrai et sans me rendre compte à quel point il était attractif, ce dont votre article m’a fait prendre conscience. Aussi vais-je le planter dans la haie que je refais après avoir desouché des tuyas (en suivant vos conseils). J’ai un petit Prunier à côté et pense planter quelques myrtilliers dans la partie restée acide à côté des tuyas du voisin. Il attirera les pollinisateurs. 🙂 Je me pose deux questions. La première porte sur le drainage. En enlevant les racines de tuya, j’ai trouvé des pierres grosses presque comme mon poing. Je pensais qu’il fallait mettre du gravier ou des petits cailloux. Quelle doit être la taille des cailloux de drainage s’il-vous-plaît ? La seconde question porte sur le moment de plantation. Le desouchage ayant pris du temps, l’automne est passé. Puis-je planter en janvier s’il ne gèle pas ou dois-je attendre le printemps ou l’automne ? Comme il pleut beaucoup et ne fait pas froid je le dis qu’il aurait plus de temps pour s’installer et souffrira moins de la sécheresse cet été (surtout s’il y a encore des restrictions d’arrosage) que si je le plante en mars. J’habite en région Centre près de Tours.
Merci beaucoup pour votre blog que j’apprécie beaucoup !

MAGALI
MAGALI

Bonjour Maud, j’adore cet arbuste mais je n’ai qu’une terrasse, est-il possible de le mettre en pot. Plus haut dans les commentaires vous disiez 50cm de profondeur. Quelles autres recommandations auriez-vous pour qu’il se développe dans un pot ? Je vous remercie, Magali

Adam
Adam

Bonjour,
Effectivement c’est un bel arbuste, facile à multiplier par marcotte, mais j’ai souvent des branches qui meurent vers l’intérieur et très noires, l’extrémité des branches noirci également après l’hiver.
Est ce dû au gel ?
De toute façon il repart chaque année de plus belle
Merci pour votre conseil sur cette “maladie”

Pénichon Léa
Pénichon Léa

Bonjour Maud,
J’ai deux orangers du mexique dans une grande haie, j’adore.
Je vais en planter un ou deux autres dans une autre haie sur coté de ma maison en plein sud
je suis adepte des oyas peut-être que j’en mettrai une à chaque pied pour la sécheresse.
La plante pourra puiser ce dont elle a besoin en eau qu’en pensez vous?
Cordialement
Léa qui a pris votre cours et a déjà lu votre guide en entier ,maintenant je reprend chaque
point pour répondre aux question

bensettiti
bensettiti

bonjour Maud

suite au sujet sur les orangers du mexique peut on le mettre dans une grande jardinière style muret (30 CM de profondeur et 1M de large.

merci

Mamienonna
Mamienonna

Bonjour Maud ,
Merci pour cet article j’ai un choysia ternata, qui embaume l’entrée de mon jardin lorsqu’il fleurit, toutefois il est régulièrement envahi par la cochenille cireuse et je dois tailler les branches qui se couvrent de fumagine.
Auriez vous une solution ?
Merci pour votre sympathie et votre gentillesse

Mamienonna
Mamienonna

Bonjour Maud’
Merci Maud d’avoir pris le temps de me répondre, hélas cette plante ne fait pas partie de ce cas de figure, je vis dans le sud de la France, mon terrain est calcaire, comporte pas mal de cailloux et je n’arrose jamais ce choysia .
En dehors de leur année de plantation mes arbustes se débrouillent seuls pour l’arrosage et quand j’arrose c’est uniquement au pied des plantes.
Peut-être que le stress vient d’un manque d’arrosage alors ! pourtant en dehors de cette attaque de cochenilles il est très beau et ne donne pas l’impression de souffrir.
Amitiés

Martine
Martine

J’adore l’oranger du Mexique mais il y a une chose que vous n’avez pas précisé dans votre podcast et qui peut rebuter les jardiniers débutants. C’est qu’il est lent à pousser. Alors si on a pas le budget pour acquérir un assez gros sujet dès le départ il va falloir s’armer de patience….