6 terrasses en BOIS LOCAL passées au crible !

Une terrasse en bois local est un choix judicieux pour sublimer vos extérieurs et vous offrir de nombreux moments de détentes et conviviaux. Opter pour des bois locaux et écologiques permet en plus de diminuer fortement l’impact sur l’environnement. 

Seulement, il n’est pas toujours simple de trouver un bois local qui s’intègre bien au style de votre maison et qui rentre dans votre budget.

D’autant plus que quand on construit une terrasse, on souhaite pouvoir en profiter un long moment et ne pas se retrouver avec du bois attaqué par l’humidité et les champignons après quelques hivers. 

Heureusement, ces dernières années, les filières françaises et européennes ont su se réinventer et on trouve sur le marché aujourd’hui des bois locaux solides et durables. 

Une terrasse en bois local RÉSISTANT sinon rien !

En France, on tri les bois en cinq classes d’emplois, des moins résistants aux plus résistants. La classe d’emploi qui nous intéresse pour nos terrasses en bois local est la classe 4. Dans certaines conditions, dans les régions sèches et avec des terrasses peu en contact avec l’humidité, couverte ou avec évacuation rapide de l’eau, un bois dont la classe d’emploi est 3 est envisageable. 

Le problème est que les bois de classe d’emploi 4 sont généralement des bois tropicaux. Leur transport est source d’émission de carbone et leur exploitation de déforestation. Même s’il existe aujourd’hui des labels qui garantissent des circuits plus vertueux, ce n’est pas ce que se fait de plus écologique …

Les solutions principales pour obtenir un bois local de classe 4 sont les suivantes : utiliser un bois dit ‘’purgé d’aubier’’ ou utiliser un bois traité par la chaleur pour renforcer ses caractéristiques : les bois thermochauffés. Cette dernière technique est récente et nécessite encore du recul. 

Un bois ‘’purgé d’aubier’’ est un bois constitué uniquement de duramen. En dessous de l’écorce, le bois est composé de deux parties : le duramen au cœur et l’aubier autour. L’aubier est la partie vivante dans laquelle circule la sève de l’arbre tandis que le duramen ne comporte plus de cellule vivante, c’est le ‘’bois parfait’’ ou le ‘’bois de cœur’’. Le duramen est plus sec et plus solide, moins sensible aux insectes et aux maladies. C’est pourquoi une essence ‘’purgée d’aubier’’ sera plus résistante.

coupe d'un tronc d'arbre pour voir l'aubier et le duramen

Les bois thermochauffés ou retifiés sont des bois soumis à une haute température, ce qui améliore sa stabilité. 

D’autre part, n’oubliez pas que non seulement la catégorie du bois est importante pour le vieillissement mais aussi la conception de votre terrasse bois dans les règles de l’Art.

Pour vous aider à vous y retrouver parmi les bois écologiques, voici 6 essences de bois pour terrasses en bois local passés au crible, pour réaliser la terrasse de vos rêves tout en respectant l’environnement !

Le pin, la polyvalence et l’accessibilité

Le pin est une essence résineuse à croissance rapide qui a longtemps été utilisée comme essence de reboisement. C’est pour cette raison qu’on le trouve en grande quantité et que son prix est raisonnable.

terrasse pin grise thermochauffée, alternative écologique
Kebony

La majorité du Pin que l’on rencontre chez les fournisseurs reçoit un traitement autoclave à base de produits chimiques (ce qui lui donne une légère couleur verte) et n’est donc pas écologique. Le duramen du pin est naturellement durable, mais sa classe d’emploi est de 3. Comme on l’a dit en introduction, le thermochauffage est un procédé récent sur le marché du bois, et on manque encore de recul. Certains fournisseurs annoncent des pins thermotraités à classe d’emploi 4, assurez-vous d’obtenir toutes les garanties de durabilité lorsque vous achetez des lames en pin pour l’extérieur. 

Les couleurs pâles du pin et sa beauté naturelle lui permettent de s’intégrer dans de nombreux environnement et de composer des aménagements tant traditionnels que contemporains. 

La polyvalence du pin fait qu’il s’harmonise très bien avec tous les styles de constructions. Il convient tant pour les petites terrasses de jardin que pour les aménagements plus conséquents tels que les plages de piscines.

Son grain particulier, son adaptabilité et son prix abordable en font un choix particulièrement judicieux pour une terrasse en bois.

Le bois de cœur prend des teintes rouges, voire brunes. Le pin gagne alors en cachet ce qu’il perd en polyvalence avec ces couleurs plus prononcées. 

Le pin est généralement un bois accessible en terme de prix. Les lames purgées d’aubier ou thermochauffées sont cependant plus chères que les pins à traitement autoclave. 

Le douglas, le caractère et la durabilité

Le douglas est également une essence résineuse, originaire d’Amérique du Nord. Sa densité et sa résistance mécanique sont naturellement plus importantes que celles du pin. Facile à travailler, c’est l’un des principaux bois de construction utilisés dans le monde. En France, il est de plus en plus produit et notamment au sein de forêts gérées durablement. 

terrasse douglas neuve et écologique
Scierie Galonnier

Le cœur du douglas, le duramen, est naturellement imputrescible, il ne nécessite pas de traitement. Il est difficile de trouver un bois tout à fait purger d’aubier, renseignez-vous auprès de votre fournisseur. 

Le douglas arbore de belles teintes rosées ou rouges et des ondes marquées (l’aubier est plus pâle). Il permet de créer des espaces très design et chaleureux. Sa couleur permet un mariage particulièrement harmonieux avec le vert des plantations. C’est une essence à privilégier si vous souhaitez intégrer votre terrasse dans un jardin très végétal. 

Son veinage prononcé peut être utilisé pour donner un côté rustique à votre aménagement. Ses larges nœuds viennent renforcer cet aspect, mais peuvent déplaire à certaines personnes. Le fil, ou grain, du douglas (le sens et l’aspect de ses fibres) est droit.

Généralement plus cher que le pin, le douglas sera privilégié pour son esthétique et sa durabilité naturelle. 

Le chêne, la robustesse et l’authenticité  

Voilà une essence bien de chez nous ! La France est le deuxième producteur mondial de chêne et c’est l’arbre le plus répandu dans nos forêts. 

Le chêne est un bois dense avec une bonne stabilité et une très bonne résistance mécanique. 

Pour une utilisation extérieure sans traitement chimique, il faut se procurer des lames de terrasses en chêne exempt d’aubier. Des fournisseurs proposent également aujourd’hui des lames en chênes thermochauffées. 

Le chêne à une couleur jaune-brun. C’est un bois clair avec un gros grain et des veines visibles. C’est le bois qu’il vous faut pour un style brut et authentique ! Robuste et noble, c’est un bois local qui pourra donner un aspect ‘’haut de gamme’’ à une terrasse à la construction et à l’intégration bien pensée. 

Le chêne en extérieur va naturellement se fissurer et se déformer. Si cela peut causer quelques désagréments, le côté naturel et authentique du bois s’en trouve renforcé. 

Attention toutefois, le chêne contient énormément de tanins. Ces tanins améliorent sa durabilité, mais vont s’échapper des lames de terrasses pendant les premiers mois et peuvent tacher et corroder les maçonneries et les métaux ferreux à proximité. 

L’authenticité a un coût, et les lames de terrasses en chênes sont généralement plus chères que d’autres essences. D’autant plus qu’elles sont rarement proposées par les gros fournisseurs et il faudra peut-être vous tourner vers une scierie locale. 

Le châtaignier, l’équilibre et la générosité

Le châtaigner est la troisième espèce de feuillues de France. C’est une essence reconnue et utilisée depuis des siècles dans notre pays, tant pour ses délicieux fruits que pour son bois. 

Sa croissance rapide et ses propriétés esthétiques, physiques et mécaniques en font une essence particulièrement appréciée des architectes et paysagistes pour des aménagements qui allie le cachet au caractère ‘’naturel’’. 

terrasse châtaignier, un bois local gris qui vieilli bien
Scierie Galonnier

C’est un des bois locaux les plus résistants grâce à une importante quantité de duramen, peu d’aubier et une riche teneur en tanin. Le bois purgé d’aubier a une excellente durabilité naturelle. 

Sa stabilité exceptionnelle le rend très peu sujet aux déformations. 

Ses couleurs claires, brun doré, ses veines fines et ses rayons étroits en font un bois très particulier et chaleureux. Si ses teintes et son grain le rapprochent du chêne, le châtaigner à un aspect plus fin et moins brut. C’est un bois lumineux qui permet la conception de terrasses avec beaucoup de style et de générosité. Sa couleur homogène permet d’obtenir des lames unies et donne aux ouvrages un aspect homogène. 

Comme le chêne, le châtaigner est riche en tanin est peut tâcher les éléments environnants pendant quelques mois. Il faut également penser à utiliser un système de fixation en acier inoxydable. 

Son prix se situe en général entre celui du douglas et celui du chêne. Petit plus, le châtaigner est réputé pour repousser les araignées qui ne supportent pas son tanin et n’y tissent pas leur toile. 

Le robinier, le cachet et la solidité

Le robinier faux acacia est l’essence de bois la plus durable en Europe et est utilisée depuis longtemps pour des aménagements extérieurs. C’est le bois utilisé pour les piquets de clôture des champs en France. 

Le robinier a un aubier fin. Son bois de cœur est très durable, plus que ceux du chêne ou du châtaigner. Comme eux, il est riche en tanins. Le robinier est tellement résistant naturellement qu’on lui a attribué le surnom de teck européen, du nom du bois tropical teck bien connu pour sa robustesse et sa grande qualité. L’aspect et la couleur des deux essences sont également proches. 

terrasse acacia, bois local du robinier
Scierie Galonnier

Ce bois est jaune clair à miel, il permet de construire des terrasses lumineuses qui apporteront beaucoup de chaleur à vos espaces. Ces teintes compléteront à merveille le bleu d’une piscine ou pourront apporter de la lumière aux terrasses ombragées ou encore aux toits-terrasses. 

C’est cependant un bois très nerveux qui peut énormément bouger avec le temps si les lames ne respectent pas les bonnes dimensions et ne sont pas fixées correctement. 

La demande a explosé ces dernières années pour le robinier. Cela s’explique en partie par l’engouement tout à fait justifié pour le local. Il est plus généralement plus cher que les autres essences présentées, mais reste moins cher que des bois tropicaux qui doivent compenser leur coût d’acheminement. 

Le frêne, l’élégance et la souplesse

L’utilisation du frêne comme bois de platelage pour terrasse est assez méconnue. Il est pourtant utilisé en menuiserie d’intérieur, et c’est par ailleurs la quatrième essence de feuillue en France.

Pour réaliser des aménagements en extérieur, on utilise du frêne thermochauffé. C’est l’essence locale qui semble s’améliorer le mieux grâce à ce traitement écologique. 

Le frêne thermochauffé est brun moyen/caramel (et non pas nacré/jaune comme lorsqu’il est utilisé sans traitement). Les lames ont peu de nœuds et présentent un aspect régulier et harmonieux, avec un fil droit et des veines marquées. C’est l’essence à l’aspect qui se rapproche le plus des bois exotiques. Elle est idéale pour réaliser des ouvrages ‘’haut de gamme’’ avec beaucoup de caractère et d’élégance. Ses couleurs spécifiques et son aspect homogène en font un bois de choix pour des aménagements contemporains. Ceux qui préfèrent les styles plus traditionnels seront cependant séduits par ses motifs originaux et bigarrés. 

Le frêne n’est pas une essence tannique, contrairement au chêne, au robinier et au châtaigner. 

Il a été victime en France de la chalarose, un champignon qui a décimé une grande partie de la population et impacté l’offre. 

Le prix des lames de frêne thermochauffées pour terrasse est généralement plus élevé que celui des autres essences. 

Comment BIEN choisir sa terrasse en bois local ? 

Vous avez fait connaissance avec six essences pour terrasses en bois local et écologique qui ont toutes de nombreuses qualités esthétiques et leur caractère propre. Pour y voir plus clair, n’hésitez pas à poser des questions à vos fournisseurs, à demander des échantillons et à visiter des magasins et des aménagements pour observer et vous familiariser avec les différentes essences dans des contextes différents. Définissez bien votre projet et votre budget. 

Sachez par ailleurs que tous les bois prennent une teinte grise ou argentée avec le temps. Le bois est un matériau vivant qui évolue et est soumis aux aléas climatiques. Vous pouvez faire le choix d’utiliser des techniques d’entretien pour conserver au maximum l’aspect neuf de votre terrasse ou d’accepter ces changements qui apportent du cachet et de l’authenticité. 

La classe d’emploi ne signifie pas que le bois est résistant aux insectes xylophages et notamment aux termites. Prenez connaissance de la situation dans votre département. 

Pour finir, assurez-vous de choisir un bois qui dispose du label PEFC qui garantit des pratiques durables dans la gestion et l’exploitation de la forêt.

Article invité de Cédric du blog Le laboratoire du jardin.

En complément de la lecture de cet article je vous conseille de lire ou regarder ma vidéo “Entretien TERRASSE BOIS : 4 choses à savoir …”

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 52
  •  
  •  
    52
    Partages
  •  
    52
    Partages
  •  
  •  
  • 52

12 commentaires sur “6 terrasses en BOIS LOCAL passées au crible !

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article très complet.

    Je suis en train de réfléchir à réaliser un massif délimité par des traverses. Quel bois conseillez-vous pour réaliser cela ?

    Cordialement,

  2. Bonjour Micka, plusieurs options possibles pour vos traverses. Cela va surtout dépendre de ce que vous allez trouver chez les fournisseurs de bois proche de chez vous et a quel prix ! Le plus classique et le moins cher c’est le traditionnel Pin traité à coeur classe 4. Ce n’est pas le plus écologique ! Vous allez trouver certainement aussi des traverses paysagères en chêne. Vous savez les anciennes “traverses de chemin de fer” qui étaient traité chimiquement avant. Aujourd’hui ce traitement est interdit car cancérigène mais les traverses en chêne continuent à se vendre non traitées. Comme vous avez lu dans l’article, le chêne est un bois intéressant au jardin pour sa résistance naturelle. Suivant votre région le fournisseur pourra vous proposer d’autres bois locaux présentés dans cet article. Tous sont parfaits pour faire des bordures bois.
    Les secrets pour que vos bordures bois durent longtemps :
    – achetez des poutres assez larges, elles dureront plus longtemps,
    – protégez-les d’un excès d’humidité en les posant sur un lit de gravier,
    – mettez un plastique épais type “delta MS” entre le bois et la terre.
    Ces astuces font une nette différence sur la durée de vie des bordures bois 😉

    1. Merci pour vos conseils. J’habite la région nantaise 😉

      J’hésite entre le pin classe 4 traité et le chêne. Mais je ne suis pas très emballé par le pin pour le côté écologique. Et j’ai peur que le chêne non traité se détériore rapidement…

      Sachant ma région (que vous connaissez bien ! ), avez-vous des recommandations plus spécifiques et des fournisseurs ?

      Merci

      1. En effet je connais bien la région 😉 Je vous conseille le chêne alors car avec l’expérience et la faiblesse des traitements sur le pin maintenant (restrictions écologiques) la durée de vie entre les 2 bois est plus ou moins la même… Vous pouvez aller chez le fournisseur Bois Expo Distribution à Carquefou. A bientôt

  3. Perso j’opterais naturellement pour le côté authentique du chêne mais c’est vrai que les inconvénients que vous listez me faisaient un peu peur (habitant une région humide)… Je vais m’intéresser et étudier de plus prêt les autres alternatives que vous évoquez. Merci

    1. Bonjour Nicolas, en effet les terrasses en chêne ont quelques inconvénients : il haut accepter que le bois se fendille et aussi faire attention avec le tanin. Mais le principal problème c’est le prix 😉 D’autres alternatives de terrasses en bois local sont plus utilisées de nos jours et deviennent de plus en plus abordables.

  4. C’est bizarre, je m’arrête très souvent sur tes articles :p
    Je te parlais de mon projet d’érable du Japon dans un précédent commentaire, c’est évidemment pour mettre sur une futur terrasse bois!!! Je garde donc tes deux derniers articles précieusement au chaud pour le printemps !

    1. Cela va être joli une terrasse bois avec des érables du japon en pot 🙂 Tu penseras bien à enlever les feuilles qui tombent à l’automne sur ta belle terrasse bois 😉 Car les déchets végétaux comme les feuilles, les fleurs fanées en se décomposant tâchent le bois. C’est d’ailleurs la même chose avec les terrasses en pierre naturelle.
      Plus d’infos entretien dans l’article : https://amenager-son-jardin.com/entretien-terrasse-bois-4-choses-a-savoir/

  5. Salut Maud suis vraiment content de tomber sur cet article tout d’abord un enorme merci pour tes éfforts fournis!
    les décos en bois local sont si magnifiques et j’aimerai tellement parvenir a réaliser aussi sauf qu’ici au Togo les bois durs sont presque en voie de disparution et on en utilise vraiment moins dans nos constructions mais dit moi est ce qu’on est obligé d’utiliser les plus résistants ou ça dépend de ce que l’on veut faire? merci

    1. Bonjour ! Oui les bois africains ou encore les bois brésiliens qui sont donc des bois exotiques pour les européens sont de plus en plus difficiles d’accès pour les populations locales. Ce que j’ai entendu dire c’est que les vendeurs de bois dans ces pays préfèrent exporter car ils gagnent plus d’argent que de les vendre aux populations locales. Et on est tous d’accord pour dire que ce n’est pas normal ! Il faut rééquilibrer les choses, importer / exporter OUI mais au juste prix et en contrôlant davantage le reboisement qui doit être systématique.
      Pour te répondre, cela dépend ce que tu veux faire, généralement on utilise les bois dures pour les terrasses bois qui subissent le piétinement et les aléas du climat et dans les maisons et pour les meubles des bois plus tendres sont suffisants.
      A bientôt !

  6. Merci pour cet article Maud.
    Je vais le partager (et donc ton site) à ma promo BPAP😀. Vive le bois.

    1. Bonjour Julien, cher collègue bientôt paysagiste 😉 Tu as bien fait de partager le blog à ta promo Bac Pro Aménagement Paysager. J’accueille volontiers toutes les nouvelles petites pépites de paysagistes dont nous avons grand besoin pour végétaliser et embellir le monde 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.